les AFC reçues à l’Elysée -échange courtois mais profonds désaccords

les AFC entendues mais pas écoutées

Mercredi 2 décembre 2020 à 15 h, Pascale Morinière, présidente nationale des Associations Familiales Catholiques et une délégation composée de Marie Legrand, référente nationale des Chantiers-Éducation, du frère Philippe Verdin, op, conseiller ecclésiastique national, et Pierric Mallié-Arcelin, délégué général de la Confédération Nationale des AFC, ont été reçus à la demande d’Emmanuel Macron au Palais de l’Élysée par M. Patrick Strzoda, directeur de cabinet, M. Frédéric Rose, conseiller sécurité et Mme Anne-Marie Armanteras, conseillère santé.

Au cours de plus d’une heure d’entretien, les AFC ont porté la voix des familles avec fermeté et détermination, insistant sur l’accumulation des mesures inacceptables au cours de ces derniers mois, en particulier les atteintes aux libertés d’instruction et de cultes, les évolutions législatives irrecevables sur la bioéthique et l’avortement, la politique familiale et l’éducation.

Elles ont invité le Président à ne pas considérer les familles comme une option de vie à caractère privé mais comme la cellule de base de la société à partir de laquelle reconstruire un lien social ébranlé.

M. Strzoda a, pour sa part, réaffirmé un projet sociétal fondé sur l’émancipation individuelle et, en même temps, l’unité nationale.

L’échange courtois a néanmoins révélé de profonds désaccords et quelques progrès envisageables, mais à préciser, en particulier sur l’instruction en famille. Il s’est achevé par une invitation de M. Strzoda à une nouvelle rencontre au premier trimestre 2021.

lien https://www.afc-france.org/societe/politique-familiale/les-afc-recues-a-lelysee/